Billet MPM de février 2024

Résister, riposter, refonder

Photos de notre asssemblée générale qui s'est déroulé au carré des associationC’est sur fond de malaise scolaire généralisé que s’est déroulée, ce mercredi 31 janvier, l’Assemblée générale annuelle de la Maison de la Pédagogie de Mulhouse. Entre, d’une part, injonction au « réarmement » de l’école avec des outils obsolètes et, d’autre part, plusieurs appels récents à se rassembler pour ouvrir un large débat sur le devenir du système éducatif, comment la MPM envisage-t-elle d’apporter sa contribution à des changements significatifs dans les domaines de la pédagogie, de l’école, de l’éducation, dans le respect de ses valeurs et de ses convictions ?

À son modeste niveau, la MPM se propose d’apporter sa pierre à la réflexion et à l’action en faveur d’un système éducatif porteur de sens et d’apprentissages réussis pour tous ses acteurs, enfants, jeunes et adultes, dans et hors l’école.

C’est cette ambition que porte, avec humilité, le projet d’activité qui a été adopté par l’Assemblée générale pour l’année 2024.

 

Informer et échanger

Cela a toujours été la vocation première de la MPM, avec l’organisation des Rencontres-débats sur des thématiques très variées. La dernière, en partenariat avec le CME, a permis à Anne Cordier de venir nous présenter, le 9 janvier, son approche éducative et pédagogique constructive de l’utilisation des écrans, à l’école et dans la famille. L’interview qu’elle a accordée à Jean-Luc Wertenschlag est disponible dans un podcast accessible avec le lien suivant : https://podcast.ausha.co/europa/cordier

La prochaine Rencontre-débat aura lieu en avril et interrogera la pertinence des groupes de niveau comme dispositif permettant la réduction des inégalités d’apprentissage entre les élèves.

À la MPM, nous savons que nous avons des progrès à réaliser dans la diffusion de nos informations. La rénovation de notre site Internet (toujours en cours) et notre présence récente sur les réseaux sociaux devraient permettre un accès plus large et plus facile à la présentation de nos activités passées et à venir, ainsi qu’au suivi de l’actualité du monde de l’éducation. C’est aussi pour faire connaître son action que la MPM participe à des manifestations telles que Explorassos, à la rentrée de septembre : une occasion parmi d’autres de rencontrer et d’échanger avec les personnes curieuses de découvrir notre place dans le champ de l’éducation à l’échelle locale.

Nous sommes là dans une démarche qui rappelle le slogan du dictionnaire Larousse : « Je sème à tous vents », en direction de tous les publics, en nous disant que quelques graines diffusées finiront bien, un jour, par prendre racine et porter des fruits, quelque part, à la MPM ou ailleurs…

Une proposition a été formulée pour reprendre l’expérience des « ApéroPédagos » tentée pendant le confinement imposé par le covid, afin de permettre de continuer à échanger en restant chez soi. Une modalité plus souple que les Rencontres-débats, qui pourrait autoriser des partages de lectures, de découvertes, d’expériences et nourrir ainsi la réflexion pédagogique des participants. Une modalité à redéfinir par les personnes intéressées qui se feront connaître auprès de la Maison de la Pédagogie de Mulhouse.

Réfléchir ensemble

Nous pensons qu’il peut être aussi intéressant d’offrir la possibilité de réfléchir collectivement en se retrouvant en petit groupe, dans la durée, autour d’un sujet précis. La continuité des échanges, une certaine stabilité des participants permet alors de créer les conditions d’une proximité propice à un enrichissement mutuel pouvant aboutir à la production et au partage de connaissances ainsi qu’à l’émergence de personnes-ressources dans le domaine ciblé.

C’est ce qui s’est passé avec l’Atelier « À  la rencontre des grands pédagogues », co-animé avec le Rezo. Un Atelier qui, au bout de près de 6 ans d’existence vient de décider de changer d’appellation et d’objet de recherche : « Dans le sillage des grand(e)s pédagogues » se fixe pour objectif de découvrir, de faire connaître des outils, des pratiques, des démarches, des dispositifs qui, comme ce fut le cas pour les grand(e)s pédagogues, sont aujourd’hui, en décalage ou en rupture avec le modèle scolaire et éducatif dominant. Il s’agit d’inviter des praticiens, des pédagogues d’aujourd’hui, à venir témoigner et échanger sur des outils, des pratiques, des démarches, des dispositifs comme autant de « possibles » pédagogiques pour répondre aux besoins de publics particuliers et aux défis de notre temps.

D’autres Ateliers sont possibles sur d’autres thématiques… pour peu qu’une ou plusieurs personnes en fasse(nt) la proposition à la MPM.

Ces dernières années, la Maison de la Pédagogie de Mulhouse s’est rapprochée de Collectifs à l’échelle nationale, ce qui lui permet aussi d’élargir son champ de réflexion sur des perspectives de changements qui touchent à l’ensemble du système éducatif. Ce fut notamment le cas l’an dernier avec le Collectif d’interpellation du curriculum (CICUR), notamment avec notre enquête sur le sens de l’école et des apprentissages scolaires pour les élèves de 4e de collège. Ce pourrait être le cas cette année à l’occasion de la 4e Biennale de l’Éducation nouvelle organisée à Nantes par le Collectif Convergence(s) du 30 octobre au 2 novembre prochain. Il est encore trop tôt pour savoir si la MPM (qui est membre du Collectif) y participera, par exemple en proposant d’animer un débat sur l’un des axes de réflexion retenus par les organisateurs de la Biennale : « Education nouvelle et échec scolaire socialement marqué », « Éducation globale, éducation populaire, éducation nouvelle », « L’éducation nouvelle face au défi écologique ». Notons que ce sont également, à quelques mots près, les 3 axes privilégiés par la MPM depuis l’Assemblée générale de janvier 2023.

Intervenir sur le terrain

Articuler réflexion et action : c’est sans doute la meilleure façon de conjuguer rêves d’un autre système éducatif et réalités quotidiennes des acteurs dans les différents espaces-temps éducatifs du territoire. Il s’agit ici de passer des idées aux réalisations tangibles en contribuant à l’ouverture de « possibles », de « brèches », de perspectives de changement au sein ou à côté du système scolaire et éducatif, si possible en partenariat avec d’autres structures locales.

C’est ce qui est en cours avec l’implication de la MPM, depuis maintenant deux ans et demi, dans la mise en place, puis l’animation, du Quart-lieu apprenant de Bourtzwiller, conçu comme un dispositif expérimental, et dont nous avons parlé ici à différentes reprises. Le 9 janvier, la rencontre entre Anne Cordier et une vingtaine de personnes (dont une douzaine de parents d’élèves) a constitué un temps fort d’échanges entre des personnes peu habituées à se côtoyer. On est bien là dans une démarche de co-éducation à l’usage des écrans dans la famille aussi bien qu’à l’école. Des suites sont prévues sur cette même thématique et sur d’autres, en lien avec les demandes des parents.

En revanche, pour l’instant, la MPM n’est pas directement partie prenante du Plan Ambition Mulhouse ville éducative destiné à la prise en charge des élèves « hautement perturbateurs » et à la lutte contre le décrochage scolaire.

C’est l’occasion de rappeler ici que la Maison de la Pédagogie de Mulhouse n’a ni la prétention ni les moyens de contribuer à la formation des personnels des établissements scolaires ou des structures péri-scolaires. En revanche, elle est prête à contribuer, dans la limite de ses compétences et de ses forces, à répondre à d’éventuelles sollicitations venues du terrain.

De la même façon, il nous faut souligner que des membres de la MPM apportent ou peuvent apporter leurs contributions à des structures dans leur domaine d’expertise tels que l’éducation à l’environnement et à l’écocitoyenneté, la petite enfance, l’accompagnement scolaire et péri-scolaire… En retour, ils font bénéficier la MPM des apports de l’expérience, des connaissances, des compétences acquises au contact de leurs interlocuteurs ou des milieux qu’ils fréquentent. Ils contribuent ainsi à tisser des liens et à développer une culture de la transversalité, de la réciprocité et de la complexité à tous les niveaux de l’éducation.

On le voit : à la Maison de la Pédagogie de Mulhouse, il y a de la place pour toutes celles et ceux qui souhaitent s’investir et renforcer, diversifier, enrichir nos « forces vives ».

Ainsi, dans le prolongement des appels lancés à l’échelle nationale pour résister à la démobilisation et au fatalisme, pour riposter à la dégradation du système scolaire, le moment est venu de multiplier les initiatives pour refonder l’école et en faire le centre vital d’un service public d’éducation digne de ce nom.

Pour contacter la MPM : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

ToutsurlaMPM

Ressources

500Ateliers

500rencontresdebats

500grandspedagogues

500Billet

Nos partenaires

240logorezo  mgen     creditmutlogo     logoICEM