De la Fête des savoirs pédagogiques aux échanges réciproques de savoirs

La 2e édition de la Fête des savoirs pédagogiques, qui a eu lieu le mercredi 27 septembre au Carré des associations a marqué l'ouverture de la saison 3 de la Maison de la Pédagogie

Nous n'étions sans doute pas assez nombreux, ce mercredi 27 septembre, pour que l'on puisse qualifier de "fête" cette soirée d'ouverture de la saison 3 de la Maison de la Pédagogie co-animée par Nicole (pour la MPM) et par Tina (pour le Rezo!). Mais ce fut un beau moment de rencontre et de convivialité pour la quinzaine de personnes qui ont pu prendre le temps de faire part de leurs demandes et de leurs offres de savoirs pédagogiques.

Les suites de la première Fête des savoirs pédagogiques

Rappelons que la 1ère Fête des savoirs pédagogiques du 1er mars dernier, a débouché sur la mise en place des premiers échanges de savoirs, selon une double modalité :

  • des rencontres entre "demandeurs" et "offreurs", en des lieux et à des moments à la convenance des personnes concernées : ce fut le cas pour "la place du corps dans la relation pédagogique" et "la pédagogie douce" ;
  • des ateliers MPM du mercredi après-midi, au Carré des associations, sur les thématiques suivantes : le schéma heuristique, les intelligences multiples, l'écriture de "textes libres".

Les nouvelles offres et demandes

Les offres et les demandes de savoirs formulées au cours de cette 2e édition ont été reprises en petit comité. Compte tenu de leur nature, certaines d'entre elles ont été prises en charge par le Rezo! Les autres ont été classées en 3 catégories :

  • les demandes et les offres qui vont ensemble (ex : "avoir un aperçu sur les grands pédagogues", "accompagner un collègue débutant") ;
  • les demandes sans offre (ex : "comment créer une autre école au sein de l'éducation nationale ?") ;
  • les offres sans demande (ex : "créer des jeux-cadres").

L'étape suivante consiste dans la mise en relation entre offreurs et demandeurs d'un même savoir pour permettre aux personnes concernées de :

  • se mettre plus précisément d'accord sur le savoir à travailler ensemble ;
  • fixer le lieu et le moment de la 1ère rencontre.

Les portes sont ouvertes aux personnes désireuses de participer à tel ou tel échange, ou de répondre à une demande sans offre ou de faire une offre nouvelle…

A suivre sur le site de la MPM...

Et la réciprocité dans tout ça ?

On voit bien qu'il ne s'agit pas, entre offreurs et demandeurs, d'une réciprocité au sens mathématique, ou simplement logique du terme. Ni de ce qui est à la base d'échanges de biens et de services tels que les échanges de maisons pour les vacances. En matière de savoirs, il ne s'agit pas, mécaniquement, de constituer des binômes dans lesquels chacun des deux membres serait à la fois et tour à tour l'offreur et le demandeur en direction de l'autre.

La réciprocité à l'œuvre dans les échanges réciproques de savoirs est d'un tout autre ordre, comme le montrent les ouvrages de Marc et Claire Heber-Suffrin. Comme le montre aussi l'intervention de Jean-Marie Labelle lors de la rencontre-débat du 5 octobre. Comme la MPM et Rezo! s'attacheront à la faire vivre dans le cadre des échanges de savoirs pédagogiques présents et à venir.